FUGUE TRAMPOLINE

Aparecida el 03/04/17

Cannes Destination CieYoannBourgeois
Fugue / Trampoline  -  Cirque
Yoann Bourgeois
Centre Chorégraphique National de Grenoble

 
Vendredi 28 et samedi 29 avril 2017
Spectacle à : 12h, 17h, 18h, 19h et 20h
Bijou Plage / Cannes - Entrée libre
 
Durée: 8 minutes

Distribution
Conception et interprétation : Yoann Bourgeois
Assisté de Marie Fonte
Direction technique : Audrey Carrot
Production déléguée Centre chorégraphique national de Grenoble
Codirection Yoann Bourgeois et Rachid Ouramdane
Coproduction Cie Yoann Bourgeois



Entre rêve et apesanteur, Yoann Bourgeois se joue du vide et des lois de la gravité et offre un pur moment de grâce sur la Métamorphose N°2 de Philip Glass.
 
« Petite danse » spectaculaire pour un homme et un objet, la Fugue / Trampoline cherche à atteindre ce moment furtif : le point de suspension.
Moment où l’objet (ici, le corps jonglé par le trampoline) atteint son apogée, lorsque la chute n’a pas encore débuté : instant de tous les possibles, présent absolu.
 
Dispositif:
Un trampoline camouflé par un coffrage de bois est surmonté d’un escalier.
Les marches de cet escalier nous proposent un système analogique de composition chorégraphique, où la notion de degré, comme en musique désigne la place d’une note dans une échelle musicale spécifique.

Intention:
Le trampoline se trouve employé ici comme un sol.
Chute et suspension, avec l’apparition d’un motif primordial (la marche) formé, déformé, reformé à l’infini. C’est une déclinaison dansée de ce motif de la marche, composée précisément sur la partition d’une suite de Bach pour violoncelle, ou sur une Métamorphose de Philip Glass ; dentelle, profonde et simple, vertigineuse, spectaculaire et humble.
Et cela comme processus artistique délibéré, assumé. C’est par cette modalité d’expression du déséquilibre que se fonde l’esthétique du risque.
L’œuvre sera composée par la référence répétée non pas d’un état stable mais suspendu, progressant et s’intensifiant par des variations de cet état conférant une tension, une expressivité particulière, permettant de prendre la mesure de cette «prouesse et poétique de l’abandon». La chute est expressive en rapport à la suspension et vice versa. C’est cette alternance d’états stables et instables qui laisse apparaître une structuration cyclique de l’espace et du temps.
 
*En cas de pluie ou de vent, le spectacle ne pourra pas avoir lieu
*Renseignements : 04 97 06 44 90

 

Descargue esta actualidad en formato .pdf Descargue esta actualidad en formato .pdf

« Revenir à la liste des actualités